Vous avez déjà un compte ?

Et recevez tous nos articles et dossiers par email gratuitement

Druidisme

Nos Dossiers

Divination

  • Développez vos dons de voyanceVos dons de voyance
    Qui n'a jamais rêvé de prévoir le futur ou encore de voir des événements qui se déroulent à distance ?
  • AstrologieAstrologie
    Qui ne connait pas son signe zodiacal ? Qu'on le veuille ou non, l'astrologie fait partie de notre quotidien.
  • Astrologie chinoiseAstrologie chinoise
    Le zodiaque chinois ne se limite pas aux animaux qui nous sont attribués selon notre année de naissance...
  • Tarot de MarseilleTarot de Marseille
    Le Tarot de Marseille est sans conteste un emblème des arts divinatoires.
  • Tarot de WirthTarot de Wirth
    Oswald Wirth s'appuie sur deux de ses talents incontestables : l'art de l'écriture et l'art du dessin.
  • Oracle de la TriadeOracle de la Triade
    L'Oracle de la Triade est un des jeux de Tarot les plus contemporain qui soit.
  • Oracle de BellineOracle de Belline
    Tout savoir sur l'oracle de Belline, histoire, tirages, significations.
  • Oracle GéOracle Gé
    L'Oracle Gé est un tarot récent qui a été créé à la toute fin des années quatre-vingt et publié en 1991.
  • Les lignes de la mainLes lignes de la main
    La Chirologie est aux arts divinatoires ce qu'on peut appeler une science.
  • La numérologieLa numérologie
    La numérologie est un art divinatoire millénaire qui se base sur...
  • La cartomancieLa cartomancie
    La cartomancie expliquée de A à Z, histoire, tirages, signicifations & divination.
  • Les runesLes runes
    Les Runes sont issues des cultures germaniques et nordiques et elles restent un mystère à bien des égards.
  • Le Yi JingLe Yi Jing
    Ouvrage fondamental de la pensée chinoise, le Yi Jing (ou Yi King).
  • Magie

  • La magieLa magie
    La Magie est un monde de superstitions dont les origines se perdent dans la nuit des temps...
  • Débuter la magieDébuter la magie
    Pas besoin d’avoir de dons innés pour célébrer des rituels magiques. La Magie n’est que la maîtrise des forces de la Nature...
  • Pouvoir des procédés magiquesProcédés magiques
    Reveillez vos pouvoirs et canalisez l'énergie de votre esprit.
  • Spiritualité

  • ChamanismeLe chamanisme
    Depuis longtemps le Chamanisme est synonyme de communication avec les esprits afin de guérir les gens.
  • VaudouVaudou
    Le Vaudou s’est construit autour de l’idée que toutes les choses, tous les événements et tous les êtres vivants sont indissociablement liés les uns aux autres dans le cosmos.
  • Esotérisme

  • Les EspritsLes Esprits
    En métaphysique, en ésotérisme et dans les religions, les Esprits désignent les éléments immatériels incarnés en l’être humain.

Les signes de la fonction druidique

Seance de voyance gratuite avec le code NOSTRA10 au 01 75 11 11 12

Si le mot druide, terme général emprunté aux Celtes, veut dire « tout savant », « celui qui sait », ce qualificatif s’adjoignait d’attributs physiques, vestimentaires et sacerdotaux qui faisaient la fonction. Ils lui donnaient la Force et la Connaissance, deux aptitudes indispensables pour asseoir l’autorité du druide, qui, rappelons-le, était supérieure à celle du roi celte.

Seance de voyance gratuite avec le code NOSTRA10 au 01 75 11 11 12

L’aspect physique du druide

Ce qui frappe tout d’abord, c’est la représentation que nous nous faisons du druide celte : un homme âgé à la longue barbe blanche. Si cette interprétation n’est pas tout à fait fausse, elle est néanmoins déformée.
Les druides celtes n’étaient pas tous des hommes âgés, bien que la formation complète approchait des vingt ans, mais ils avaient l’obligation de porter la barbe. Cet attribut était un signe de virilité, de courage, mais surtout de sagesse et de connaissance. Il asseyait la position du druide en tant qu’homme de savoir et d’instructeur comme les monarques ou les philosophes.

La décoloration de la barbe vient sûrement de la tradition gauloise, elle-même héritée de leurs ancêtres ou cousins du nord. Les Gaulois étaient très ingénieux. On leurs doit quelques inventions, et notamment le savon, mélange de graisse animale et de cendre (potasse) qui accessoirement colorait les cheveux en roux, mais surtout, à force de répétition, les décolorait tout court.
Un autre symbole physique était à la mode chez les druides celtiques, la tonsure druidique. Non pas une tonsure sur le sommet du crâne comme c’est devenu à la mode chez les moines du christianisme, mais une tonsure qui consistait à agrandir le front vers le haut et l’arrière. Là encore, il s’agissait de donner au druide, plus de sagesse et plus de « poids » dans sa stature de « savant ».

Seance de voyance gratuite avec le code NOSTRA10 au 01 75 11 11 12

L’aspect vestimentaire druidique

Faute de preuve irréfutable du point de vue archéologique (peu de tissu résistent à l’usure du temps), seuls les textes mythologiques grecs et les écrits des Romains pendant la conquête de la Gaule, nous apportent des informations sur les vêtements druidiques.
Pline écrivait : « vêtu d’une tunique blanche, le prêtre monte à l’arbre et coupe avec une faucille d’or le gui qui est recueilli par les autres dans un linge blanc ».
Cette couleur blanche, symbole de pureté pour beaucoup de civilisations, semble avoir été la couleur unique utilisée par les druides. Les couleurs vertes, réservées aux Ovates et bleues, réservées aux Bardes, n’ont jamais été confirmées historiquement.

« Un homme doux, ancien, blanc-gris, marche en tête. Il porte un manteau blanc brillant avec des bordures d’argent très blanc. Une belle tunique très blanche lui entoure le corps… c’est homme, c’est le druide d’Ulster, Sencha le grand, fils d’Ailill, fils de Maechlog de Carnmag des Ulates ». Ainsi était-il écrit dans la « Tain Bo Cuailnge », le récit mythologique celtique irlandais.

La longue barbe blanche, la tonsure du front et la tunique blanche, était les attributs du druide
La longue barbe blanche, la tonsure du front et la tunique blanche, était les attributs du druide

Les attributs sacerdotaux

Le signe de reconnaissance, la marque de la dignité, le symbole du pouvoir, de la puissance, de la clairvoyance et de la sagesse d’un druide ne se mesurait pas à sa faucille, à ses vêtements, mais à la baguette qu’il tenait dans la main. Pas un vulgaire bâton en bois de coudrier, d’if, de chêne ou de bouleau, mais une baguette généralement en or, en argent ou en bronze.
Ce signe de reconnaissance comportait trois aspects qui correspondaient à des titres définis dans les sept grades des druides :

  • L’or : c’est le métal solaire le plus précieux, qui était la marque du plus haut grade de la hiérarchie des druides, l’Ollamos.
  • L’argent : c’est le métal lunaire qui marque le titre qui précède le titre d’Ollamos, l’Andesrutos.
  • Le bronze : c’est le métal le moins précieux, il est le signe des cinq premiers grades.

En conclusion

Chez les Celtes, tout savoir et toute connaissance ne pouvaient être que sacerdotal, donc, dispensés par les druides. Ils se devaient donc d’avoir des signes qui les distinguent.

Ces articles pourraient vous intéresser