Vous avez déjà un compte ?

Et recevez tous nos articles et dossiers par email gratuitement

Druidisme

Nos Dossiers

Divination

  • Développez vos dons de voyanceVos dons de voyance
    Qui n'a jamais rêvé de prévoir le futur ou encore de voir des événements qui se déroulent à distance ?
  • AstrologieAstrologie
    Qui ne connait pas son signe zodiacal ? Qu'on le veuille ou non, l'astrologie fait partie de notre quotidien.
  • Astrologie chinoiseAstrologie chinoise
    Le zodiaque chinois ne se limite pas aux animaux qui nous sont attribués selon notre année de naissance...
  • Tarot de MarseilleTarot de Marseille
    Le Tarot de Marseille est sans conteste un emblème des arts divinatoires.
  • Tarot de WirthTarot de Wirth
    Oswald Wirth s'appuie sur deux de ses talents incontestables : l'art de l'écriture et l'art du dessin.
  • Oracle de la TriadeOracle de la Triade
    L'Oracle de la Triade est un des jeux de Tarot les plus contemporain qui soit.
  • Oracle de BellineOracle de Belline
    Tout savoir sur l'oracle de Belline, histoire, tirages, significations.
  • Oracle GéOracle Gé
    L'Oracle Gé est un tarot récent qui a été créé à la toute fin des années quatre-vingt et publié en 1991.
  • Les lignes de la mainLes lignes de la main
    La Chirologie est aux arts divinatoires ce qu'on peut appeler une science.
  • La numérologieLa numérologie
    La numérologie est un art divinatoire millénaire qui se base sur...
  • La cartomancieLa cartomancie
    La cartomancie expliquée de A à Z, histoire, tirages, signicifations & divination.
  • Les runesLes runes
    Les Runes sont issues des cultures germaniques et nordiques et elles restent un mystère à bien des égards.
  • Le Yi JingLe Yi Jing
    Ouvrage fondamental de la pensée chinoise, le Yi Jing (ou Yi King).
  • Magie

  • La magieLa magie
    La Magie est un monde de superstitions dont les origines se perdent dans la nuit des temps...
  • Débuter la magieDébuter la magie
    Pas besoin d’avoir de dons innés pour célébrer des rituels magiques. La Magie n’est que la maîtrise des forces de la Nature...
  • Pouvoir des procédés magiquesProcédés magiques
    Reveillez vos pouvoirs et canalisez l'énergie de votre esprit.
  • Spiritualité

  • ChamanismeLe chamanisme
    Depuis longtemps le Chamanisme est synonyme de communication avec les esprits afin de guérir les gens.
  • VaudouVaudou
    Le Vaudou s’est construit autour de l’idée que toutes les choses, tous les événements et tous les êtres vivants sont indissociablement liés les uns aux autres dans le cosmos.
  • Esotérisme

  • Les EspritsLes Esprits
    En métaphysique, en ésotérisme et dans les religions, les Esprits désignent les éléments immatériels incarnés en l’être humain.

Rituels et sacrifices druidiques

Seance de voyance gratuite avec le code NOSTRA10 au 01 75 11 11 12

Le sacrifice était le privilège des druides. Contrairement à ce que laissaient croire des textes antiques mal compris, tels ceux de Pline l’Ancien, il ne fallait pas voir dans ce rituel un acte barbare. Les druides celtiques, et particulièrement gaulois, ne sacrifiaient pas les animaux sauvages, qu’ils consommaient d’ailleurs fort peu, considérant ceux-ci comme appartenant au domaine du divin. Ils offraient à leurs dieux des animaux domestiques, mais ni plus ni moins que ne l’avaient fait les grandes civilisations antiques.

Seance de voyance gratuite avec le code NOSTRA10 au 01 75 11 11 12

Un culte reposant sur le sacrifice et l’offrande

C’est dans les formes du sacrifice que la religion celtique, et à fortiori, gauloise, montre ses affinités avec les plus grandes : grecques, romaines, mais aussi aztèques, incas ou égyptiennes, qu’elles leur aient été contemporaines ou totalement inconnues.

La mise en évidence par l’archéologie d’ossements d’animaux, quelques fois exhumés en grande quantité, montre que le rituel du sacrifice faisait partie intégrante du culte druidique, offrandes aux dieux, principalement de bovidés, mais aussi de moutons et de porcs.

Seance de voyance gratuite avec le code NOSTRA10 au 01 75 11 11 12

L’excellent état de conservation des os de ces animaux sacrifiés a montré que les bêtes subissaient des traitements différents, et en conséquence, des sacrifices distincts, principalement de deux types :

Le premier, peut être le plus spectaculaire, ne concernait que les bovidés.

Sur le site archéologique de Gournay-sur-Aronde, en France, on peut reconstituer les grandes étapes du rituel qui les mettait en scène avec la profusion d’os retrouvés : quelques cinquante taureaux, vaches et bœufs, à peu près à parts égales, tous extrêmement âgés, ce qui laisse à penser que leur chair n’était plus consommable par les êtres humains, ont été sacrifiés régulièrement pendant près d’un siècle et demi. Leur mise à mort était effectuée près d’un autel creux en pierre avec des modes variés :

  • Egorgement.
  • Coup de merlin sur l’os frontal.
  • Coup de hache sur la nuque.

L’animal était ensuite jeté entier dans une fosse où il demeurait à pourrir pendant six à huit mois, alimentant ainsi, selon la croyance celtique, les dieux du sous-sol. A l’issue de cette période, la carcasse était retirée de la fosse et les os faisaient l’objet d’un partage rigoureux :

  • Les crânes étaient exposés sur les porches d’entrée pour une période déterminée.
  • Les rachis étaient exposés dans les fossés de clôture.
  • Le reste du squelette quittait l’enceinte sacrée.

Le deuxième, concernant les moutons et les porcs, relevait d’un type de sacrifice plus habituel.
Les animaux sacrifiés étaient souvent très jeunes, agneaux ou porcelets. Les sacrifiés, après avoir été découpés, faisaient l’objet d’une consommation humaine, certainement des festins élitaires entre des chefs guerriers et des druides, qui se réunissaient dans l’enceinte sacrée du sacrifice, pour mieux communier avec les dieux.


Une pierre creuse servait d’autel aux sacrifices

Les sacrifices humains

Véritable leitmotiv des textes antiques concernant les celtes gaulois, les sacrifices humains n’ont jamais été attestés directement. Certes, on a retrouvé souvent des os humains sur les lieux de culte, ce qui laisse à penser que les druides avaient accès à ces rituels, mais les recherches archéologiques tendent à prouver que ces offrandes humaines se faisaient avec le corps des ennemis ayant péris sur le champ de bataille et le corps des vainqueurs que l’on honorait en les offrant aux dieux.

L’exemple le plus frappant est donné sur le site de Ribemont-sur-Ancre dans la Somme, où plusieurs dizaines de milliers d’os humains, ainsi que des armes, gisent à l’extérieur et à l’intérieur d’une enceinte sacrée, construite après une grande bataille. Les corps de l’enceinte extérieure, sans tête, car les guerriers gaulois avaient coutume de prendre en trophée les crânes de leurs ennemis, étaient exposés debout avec leurs armes et les dépouilles de leurs chevaux, tandis que les corps dans l’enceinte intérieure, des soldats celtes, avaient subi un véritable traitement funéraire.

En conclusion

Les découvertes archéologiques donnent raisons aux auteurs grecs et romains, les druides avaient bien un rôle primordial dans l’exercice du culte et des sacrifices, mais ils n’étaient pas les bouchers barbares qu’on a cru.

Ces articles pourraient vous intéresser