Vous avez déjà un compte ?

Et recevez tous nos articles et dossiers par email gratuitement

Druidisme

Nos Dossiers

Divination

  • Développez vos dons de voyanceVos dons de voyance
    Qui n'a jamais rêvé de prévoir le futur ou encore de voir des événements qui se déroulent à distance ?
  • AstrologieAstrologie
    Qui ne connait pas son signe zodiacal ? Qu'on le veuille ou non, l'astrologie fait partie de notre quotidien.
  • Astrologie chinoiseAstrologie chinoise
    Le zodiaque chinois ne se limite pas aux animaux qui nous sont attribués selon notre année de naissance...
  • Tarot de MarseilleTarot de Marseille
    Le Tarot de Marseille est sans conteste un emblème des arts divinatoires.
  • Tarot de WirthTarot de Wirth
    Oswald Wirth s'appuie sur deux de ses talents incontestables : l'art de l'écriture et l'art du dessin.
  • Oracle de la TriadeOracle de la Triade
    L'Oracle de la Triade est un des jeux de Tarot les plus contemporain qui soit.
  • Oracle de BellineOracle de Belline
    Tout savoir sur l'oracle de Belline, histoire, tirages, significations.
  • Oracle GéOracle Gé
    L'Oracle Gé est un tarot récent qui a été créé à la toute fin des années quatre-vingt et publié en 1991.
  • Les lignes de la mainLes lignes de la main
    La Chirologie est aux arts divinatoires ce qu'on peut appeler une science.
  • La numérologieLa numérologie
    La numérologie est un art divinatoire millénaire qui se base sur...
  • La cartomancieLa cartomancie
    La cartomancie expliquée de A à Z, histoire, tirages, signicifations & divination.
  • Les runesLes runes
    Les Runes sont issues des cultures germaniques et nordiques et elles restent un mystère à bien des égards.
  • Le Yi JingLe Yi Jing
    Ouvrage fondamental de la pensée chinoise, le Yi Jing (ou Yi King).
  • Magie

  • La magieLa magie
    La Magie est un monde de superstitions dont les origines se perdent dans la nuit des temps...
  • Débuter la magieDébuter la magie
    Pas besoin d’avoir de dons innés pour célébrer des rituels magiques. La Magie n’est que la maîtrise des forces de la Nature...
  • Pouvoir des procédés magiquesProcédés magiques
    Reveillez vos pouvoirs et canalisez l'énergie de votre esprit.
  • Spiritualité

  • ChamanismeLe chamanisme
    Depuis longtemps le Chamanisme est synonyme de communication avec les esprits afin de guérir les gens.
  • VaudouVaudou
    Le Vaudou s’est construit autour de l’idée que toutes les choses, tous les événements et tous les êtres vivants sont indissociablement liés les uns aux autres dans le cosmos.
  • Esotérisme

  • Les EspritsLes Esprits
    En métaphysique, en ésotérisme et dans les religions, les Esprits désignent les éléments immatériels incarnés en l’être humain.

Nemeton : le lieu sacré des conseils

Le « Nemeton » désigne le sanctuaire, le lieu sacré où les Celtes pratiquaient leur culte. L’équivalent gaélique est « Nemed » qui signifie sacré. Ce terme « Nemeton » est attesté dans les inscriptions anciennes rédigées en langue gauloise, utilisant soit l’alphabet grec, soit l’alphabet latin. A l’origine, il signifie certainement le « bois sacré » avant de glisser vers le sens de « sanctuaire » ou « d’enclos ».

Seance de voyance gratuite avec le code NOSTRA10 au 01 75 11 11 12

La localisation des Nemetons

Ces lieux sacrés se retrouvaient dans tout le monde celtique, aussi bien en Grande-Bretagne, qu’en Hongrie, en Allemagne, en Suisse, en République Tchèque et, bien évidemment, en Gaule, où l’archéologie a démontré la richesse et l’abondance de ces sites.

Le Nemeton était d’abord un espace ouvert et herbeux dans une forêt ou une clairière. C’était le temple druidique celte au milieu de la nature. Cela s’explique par le fait qu’à cette époque, la forêt couvrait un large territoire et que l’imaginaire collectif accordait toutes sortes de légendes et de mystères aux forêts, lieux difficiles d’accès par excellence, et repères des druides qui aimaient s’y ressourcer.

Seance de voyance gratuite avec le code NOSTRA10 au 01 75 11 11 12

En premier lieu, les Celtes accordaient, par l’enseignement de leurs druides, des vertus sacrées aux forêts, berceau de leur peuple et siège des divinités comme Arduinna, Esus ou Cernunnos.
Ensuite, pour les druides celtes, les arbres avaient droit au respect, car considérés comme des êtres vivants doués d’une âme, ayant une vie propre et donnant à l’ensemble forestier, une vie supérieure, émanant du regroupement de toutes ces entités.

Ces arbres remarquables, devenant sacrés et élus des dieux, donc protégés par les hommes, on comprend mieux pourquoi les druides avaient choisi ces lieux pour pratiquer leurs cérémonies et en faire des sanctuaires.
A titre d’exemple, on peut citer l’important Nemeton de la forêt du Névet (« Neved » en Breton) à côté de Locronan en Bretagne, la forêt de Brocéliande, toujours en Bretagne, où subsiste la fontaine de Barenton (déformation du breton « Belenton », autrement dit en Celte « Belnemeton », le bois sacré de Belenos), ou bien encore, le bois sacré de Dodone qui entourait le chêne oraculaire de Zeus.

Le Nemeton était souvent une simple clairière sacrée
Le Nemeton était souvent une simple clairière sacrée

Les forêts frontières chez les Celtes

Le système celtique des forêts frontières, lieux légendaires et sacralisés a contribué à façonner le paysage gaulois. Quoique possédant une agriculture florissante et une population nombreuse, la Gaule d’avant la conquête romaine, disposait de vastes massifs forestiers. La plupart étaient entretenus et pieusement conservés, parce qu’ils abritaient les sanctuaires druidiques, mais aussi pour servir de zone frontalière.
Il faut imaginer que le système politique celtique n’était pas constitué d’un seul grand bloc comme le système romain, mais d’une multitude de tribus autonomes (ce qui facilita la conquête romaine). Il était donc traditionnel pour les tribus celtes de considérer les forêts comme des zones frontalières, au même titre que les rivières ou des reliefs du terrain.

La reconnaissance de ces forêts frontières donnait lieu à une pratique originale : les deux peuples celtes voisins entretenaient une bande forestière de largeur variable, sur leur frontière commune, et considérait que celle-ci était dédiée aux dieux, donc neutre. On pourrait employer aujourd’hui l’expression « No Man’s Land ». Dans ce sanctuaire religieux commun, ce Nemeton, les druides des deux tribus y avaient leur domaine et la traversée en armes de cette zone y était interdite.
Ainsi la forêt était un espace de paix dédié à la spiritualité et aux rapports de bon voisinage, un Nemeton, un bois sacré.

En conclusion

On retrouve les mêmes racines dans le mot « Nemus » en latin, et « Nemos » en grec, que dans le mot « Nemeton » en Celte. Le verbe « Nemô » en grec, exprime l’idée de mettre à l’écart, d’isoler, ce qui correspond bien à la notion du « bois sacré » des druides celtiques.

Ces articles pourraient vous intéresser